Connaissez-vous les bienfaits des médecines alternatives ?
Articles récents
Quelles activités de team building faire à Nantes ?

Quelles activités de team building faire à Nantes ?

27 janvier 2023

Séminaire d’entreprise à Nantes : On vous dit tout

Séminaire d’entreprise à Nantes : On vous dit tout

20 janvier 2023

Expérience sensorielle : tentez l’isolation pour reposer vos sens

Expérience sensorielle : tentez l’isolation pour reposer vos sens

10 janvier 2023

Connaissez-vous les bienfaits des médecines alternatives ?

Phytothérapie, ostéopathie, taï-chi, massage suédois, acupuncture, qu’on ait recours aux médecines alternatives pour se relaxer ou qu’on vise un objectif thérapeutique, ces pratiques restent souvent méconnues. Pourtant, dans nos sociétés occidentales, elles sont en plein essor depuis une vingtaine d’années. Afin d’en savoir plus, voyons ensemble ce que le terme désigne, les bienfaits qu’elles apportent ainsi que les incontournables du genre. Lumière sur ces disciplines qui proposent une autre approche du corps, de la santé et du bien-être.

Médecines alternatives, complémentaires ou naturelles : de quoi parle-t-on ?

Médecines alternatives : que désignent-elles ?

Les appellations de médecines alternatives, complémentaires, naturelles, douces, intégratives, parallèles veulent à peu près toutes dire la même chose : pratiques qui ne rentrent pas dans le cadre de la médecine conventionnelle.

Sur plus de 400 disciplines répertoriées par l’OMS, seulement quatre sont partiellement reconnues par l’Ordre des Médecins en France : ostéopathie, mésothérapie, homéopathie et acupuncture. La terminologie officielle désigne les médecines alternatives par le terme “pratiques de soins non conventionnels”.

Tout en insistant sur la nécessité d’étayer les pratiques par des études scientifiques, l’OMS à plusieurs reprises a mis en avant le potentiel thérapeutique des médecines traditionnelles. Cet organisme international souligne le fait que 80% de la population mondiale a recours à ce type de soins. Dans la lignée de ses efforts pour promouvoir et encadrer ces pratiques, l’OMS a acté, en collaboration avec le gouvernement Indien, la création d’un Centre Mondial de médecine traditionnelle.

Par ailleurs, pour avoir une meilleure compréhension de ce que regroupent les médecines alternatives et complémentaires, l’OMS propose un découpage en quatre grandes catégories :

  • Thérapie manuelle : le praticien intervient directement sur la ou les zones à traiter, cette catégorie inclut notamment l’ostéopathie, la chiropratique ou encore l’étiopathie;
  • Thérapie biologique : le traitement se fait ici par le biais de produits naturels végétaux ou minéraux, par exemple l’aromathérapie ou la phytothérapie;
  • Discipline “corps-esprit” : il s’agit ici de soigner en s’appuyant sur les interactions entre le psychisme et le corps, cela comprend la sophrologie, les techniques de relaxation enseignées par le yoga, le qi gong ou le taï-chi ou encore l’hypnose médicale;
  • Système théorique : cette catégorie regroupe toutes les pratiques reposant sur un principe fondateur spécifique, par exemple, l’homéopathie se fonde sur le principe de dilution du dosage médicamenteux.

Pourquoi recourir aux médecines alternatives ?

Comme on a pu le voir, il existe de très nombreuses médecines complémentaires. Par conséquent, le spectre des maux qui peuvent être pris en charge est très vaste. Comme leur nom l'indique, le but des médecines complémentaires n’est pas de rejeter la médecine conventionnelle mais plutôt de proposer des solutions supplémentaires aux patients. On remarque ainsi que de plus en plus de professionnels de santé conventionnés pratiquent des médecines douces reconnues (homéopathie, ostéopathie…) en plus de leur activité d’origine.

En effet, là où la médecine conventionnelle vise à traiter directement les symptômes qui affectent les patients, les médecines alternatives s’inscrivent plutôt dans une approche holistique. C’est-à-dire que le corps et l’esprit sont considérés comme un tout plutôt que comme une somme d’éléments individuels.

Plus concrètement, les médecines alternatives sont utilisées pour :

  • Lutter contre le stress et l’anxiété : le but premier de très nombreuses médecines douces est la relaxation du corps et de l’esprit ; pilates, techniques de massage, balnéothérapie, les exemples sont légion ;
  • Soulager les douleurs musculaires et articulaires : l’acupuncture, l’ostéopathie et certaines pratiques de la médecine traditionnelle chinoise seraient efficaces pour apaiser les rhumatismes liés à l'arthrose ;
  • Réduire la surcharge pondérale : c’est en fait une conséquence de la lutte contre le stress. En effet, le stress est un des principaux facteurs de la prise rapide de poids, ainsi les techniques ayurvédiques d’Inde, la méditation de pleine conscience ou la relaxation profonde induite par l’isolation sensorielle réduisent le stress et peuvent favoriser la perte de kilos superflus ;
  • Combattre la dépression : en complément de la psychothérapie, des techniques biologiques comme la phytothérapie ou l’aromathérapie peuvent être utilisées pour aider le patient.

Dans le cas où vous envisageriez de traiter une maladie spécifique par une médecine complémentaire, consultez votre médecin traitant car il sera à même de vous faire des recommandations, en fonction de votre dossier médical.

Quelles sont les médecines alternatives incontournables ?

Sur les centaines de médecines alternatives qui existent de par le monde, certaines sont aujourd’hui très célèbres. Mais même si les noms sont connus, on peut parfois avoir du mal à se faire une idée précise de ce que sont concrètement ces pratiques.

Médecines alternatives : la phytothérapie

Le nom de cette médecine douce provient du grec “phytos” qui veut dire plante. La phytothérapie consiste donc à traiter les maladies ou à en prévenir l’apparition en ayant recours aux vertus des plantes médicinales.

La phytothérapie s’appuie sur une tradition et des connaissances éprouvées au cours des millénaires. Avant les médicaments, la pharmacopée se composait essentiellement de remèdes d’origine végétale.

Ces connaissances sont réutilisées de nos jours, afin de proposer une méthode douce et naturelle pour l’organisme. Elle peut être mise à contribution pour :

  • Traiter des symptômes cutanés : verrues, plaies, piqûres de moustiques, etc. ;
  • Apaiser des douleurs dorsales et lombaires ;
  • Soulager les jambes lourdes ;
  • Soigner les cystites ;
  • Réguler la tension et le rythme cardiaque (aubépine, olivier, mélisse) ;
  • Dégager les voies respiratoires encombrées (inhalations de thym ou d’eucalyptus).

La phytothérapie comporte plusieurs branches qui ont chacune leurs méthodes bien à elles. On peut par exemple parler de l’aromathérapie, qui repose sur l’utilisation d’huiles essentielles de plantes. Pour se familiariser avec l’aromathérapie, à Nantes, Neoden vous propose un atelier de 60 minutes. Si vous désirez adopter une approche naturelle de votre santé, notre cabinet de naturopathie est également à votre disposition.

Médecines alternatives : l’acupuncture

Issue de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture remonte elle aussi à l’antiquité. Le fondement théorique de cette méthode est que le corps humain est parcouru de méridiens qui conduisent le “qi”, l’énergie vitale. Le but de l’acupuncture est de rétablir une circulation fluide du qi en exerçant des pressions sur certains points stratégiques des méridiens grâce aux célèbres aiguilles d’acupuncture.

Dans les faits, cette médecine douce sert à lutter contre :

  • Diverses douleurs musculaires (lombalgies de grossesse, séquelles liées à des traumatismes…) ;
  • Dénouer les tensions ;
  • Traiter les nausées et les vomissements induits par des médicaments utilisés dans le traitement de maladies graves telles que le cancer ;
  • Sevrage anti-tabagique.

Bien que l’on ignore encore beaucoup les raisons pour lesquelles l’acupuncture est efficace, elle est pourtant reconnue et prise en charge par l’Assurance Maladie dans 4 cas :

  • Nausées et vomissements ;
  • Traitement anti-douleur ;
  • Dépression ;
  • Sevrage de l’alcoolisme et du tabagisme.

Médecines alternatives : l’ostéopathie

C’est une thérapie manuelle mise au point aux États-Unis au XIXe siècle. Elle consiste à effectuer différentes manipulations sur les muscles et les os afin de relaxer la personne soignée. La combinaison de la relaxation et des manipulations du corps entraîne des bienfaits sur les zones du corps suivantes :

  • Système squeletto-musculaire (traitement de douleurs dorsales, intercostales, d’arthroses, de tendinites…) ;
  • Système respiratoire (sinus, bronches, poumons, larynx, conduit nasal…) ;
  • Système digestif (brûlures d’estomac, constipation, ballonnement, syndrome du côlon long) ;
  • Système nerveux (cruralgie, engourdissement, picotements…) ;
  • État général : approche holistique pour traiter fatigue chronique, surmenage, anxiété, troubles du sommeil.

Envie de savoir comment choisir votre ostéopathe à Nantes ? Nous vous proposons un article complet sur le sujet !

Il serait très difficile de faire un résumé de toutes les médecines alternatives, tant elles sont nombreuses et variées : ostéopathie, homéopathie, acupuncture, naturopathie, massages, yoga, taï-chi, réflexologie, médecine chinoise, luminothérapie…

Ce qu’il faut retenir c’est que ces techniques peuvent vous apporter des bienfaits pour traiter mais aussi pour prévenir des maux, le tout en complément des traitements de médecine conventionnelle.

Si les vertus de la médecine vous intéressent et que vous souhaitez en bénéficier à Nantes, Neoden vous accueille dans ses locaux pour des séances de massage, ostéopathie, naturopathie, flottaison, chromothérapie. Venez profiter de tous les bienfaits des médecines douces et de l’expertise de nos professionnels de santé dans un cadre relaxant : contactez-nous !

FAQ : médecines alternatives

Quelles sont les médecines alternatives remboursées par la Sécurité Sociale ?

Dans la très grande majorité des cas, les soins effectués en dehors de ce que le Code de Santé Publique définit comme l’exercice de la médecine conventionnelle ne sont tout simplement pas pris en charge par l’Assurance Maladie. Cependant, il existe des exceptions, à savoir certaines prestations de soins de mésothérapie, d’acupuncture et d’ostéopathie.

Quelle est la prise en charge des médecines alternatives par les mutuelles ?

Les mutuelles de complémentaire santé proposent une prise en charge de certaines médecines douces. Étant donné que ce type de soins n’est quasiment pas pris en charge par l’Assurance Maladie, le remboursement par les mutuelles n’est pas exprimé en pourcentage de tarif conventionné, comme c’est le cas pour les médicaments sous ordonnance. À la place, le remboursement des médecines douces se fait au forfait (annuel ou en nombre de séances). Notez que cette prestation est toujours facultative.

Quel est le tarif d’une consultation en médecine alternative ?

Bien évidemment, tout dépend de la pratique, car une simple séance de yoga peut être considérée comme une pratique de médecine alternative. Si l’on parle d’ostéopathie ou de naturopathie, les praticiens affichent des tarifs oscillants entre 50 et 80 euros la séance en moyenne. Pour ce qui est des massages, de séances de pilates ou de balnéothérapie, les prix sont extrêmement variables en fonction du cadre : institut de massage, spa, praticien indépendant…