Choisir la technique de massage adaptée à vos besoins
Articles récents
Quelles activités de team building faire à Nantes ?

Quelles activités de team building faire à Nantes ?

27 janvier 2023

Séminaire d’entreprise à Nantes : On vous dit tout

Séminaire d’entreprise à Nantes : On vous dit tout

20 janvier 2023

Expérience sensorielle : tentez l’isolation pour reposer vos sens

Expérience sensorielle : tentez l’isolation pour reposer vos sens

10 janvier 2023

Choisir la technique de massage adaptée à vos besoins

Qu’il soit pratiqué en thérapie ou tout simplement pour se relaxer, le massage doit prendre en compte vos sensibilités, votre situation médicale ou encore vos préférences personnelles. En bref, il doit convenir au mieux à vos besoins ! Il existe une multitude de techniques parmi lesquelles il vous appartient de choisir celle qui sera la plus adaptée. Pour vous aider à vous y retrouver, nous allons en premier lieu vous présenter les différents types de massage qui existent avant de voir en détail chacune des principales techniques de massage reconnues pouvant être utilisées au cours d’une séance.

Quels sont les différents types de massage ?

Le massage est une pratique que l’on retrouve dans de nombreuses cultures à travers le monde. Chacune a apporté son lot de traditions, de rituels, de façons de faire. Au fil des siècles, ces différentes méthodes ont voyagé. De nos jours, nous avons ainsi accès en France à une gamme variée de méthodes de massage. Chacune présente ses propres avantages et se déroule d’une façon précise. On vous propose un petit tour d’horizon !

Les massages japonais

Ici, on regroupe deux techniques de massage distinctes toutes deux inventées au Japon : le shiatsu et le kobido.

Le shiatsu signifie “pression des doigts”, elle s’est répandue au XXe siècle mais puise ses origines dans les médecines alternatives ancestrales chinoises et japonaises. Le but du shiatsu est en effet de fluidifier la circulation du “chi” ou “qi”, l’énergie vitale. Pour cela, le praticien effectue des pressions sur des points précis du corps, ce qui a pour effet de dénouer les tensions musculaires, de faciliter la respiration, d’améliorer la qualité du sommeil ou encore de soulager les douleurs lombaires. Une séance dure en général une heure et vous pouvez rester habillé, dans une tenue légère et confortable.

Le kobido fonctionne selon le même principe d’acupression que le shiatsu mais se concentre exclusivement sur le visage. Les bienfaits de ce massage facial sont la production de collagène, une meilleure circulation sanguine, ce qui se traduit notamment par la disparition des marques de fatigue et un raffermissement de la peau.

Le massage oriental

C’est le type de massage le plus pratiqué au monde et également l’un des plus anciens il remonterait au VIe siècle. Traditionnellement, la séance de massage est précédée par une immersion d’une quinzaine de minutes dans les vapeurs d’eau d’un hammam, afin d’entamer la relaxation par une ouverture des pores de la peau.

Ensuite, vous vous installez sur la table de massage, et l’on vous enduit le corps d’huiles essentielles (eucalyptus ou argan), le tout dans une pièce où l’odeur de l’encens ajoute à la détente. Différentes techniques de massage sont ensuite appliquées à l’ensemble du corps : tapotements et malaxages souples et rapides avant de terminer par l’effleurage, une technique plus lente et douce.

Après une séance d’une heure, il est de coutume de déguster un thé à la menthe afin de se débarrasser des dernières toxines.

Grâce à ce rituel, le système immunitaire se retrouve dynamisé, l’afflux sanguin est revitalisé, les tensions sont dénouées. Attention néanmoins car le massage oriental nécessite un avis médical préalable dans certains cas : grossesse ou maladie grave par exemple.

Le massage suédois

Mise au point au XIXe siècle et très largement répandue en France, cette technique de massage scandinave consiste à travailler essentiellement sur les muscles et les articulations.

Cette pratique correspond à l’image qu’on se fait le plus souvent d’une séance de massage : sur une table ou parfois une chaise (si seul le haut du corps est soigné), avec du gel ou de l’huile de massage. Le masseur commence par des manipulations lentes et en douceur puis peut enchaîner avec des techniques plus vigoureuses. Tout dépend des besoins énoncés par la personne en début de séance mais on retrouvera par exemple : frictions, effleurage, pétrissage, percussion, etc.

Les bienfaits du massage suédois sont à la fois physiques (tonification des fibres musculaires, soulagement des circuits sanguins et lymphatiques) et psychiques puisque c’est l’un des meilleurs remèdes contre les états de stress et les crises d’angoisse.

Les contre-indications médicales à cette technique sont les problèmes dermatologiques et les antécédents cardiaques.

Nous avons abordé quelques-uns des types de massage les plus répandus en France mais il en existe des dizaines. Certaines se concentrent sur une partie du corps comme la réflexologie plantaire ou le Chin Nei Tsang (massage du ventre), d’autres sont très douces comme les massages coréens et californiens, d’autres encore sont dynamiques telles que le massage thaïlandais. Il existe également des massages se focalisant sur les vibrations sonores comme le massage aux bols tibétains ou des massages tirant parti de la chaleur à l’image du massage aux pierres chaudes.

Techniques de massage : les manipulations les plus courantes

Après avoir vu les différents types de massage selon leurs influences culturelles, il est intéressant d’aborder les principales manipulations communes à la plupart de ces traditions.

Technique de massage : l’effleurage

L’effleurage consiste à effectuer zone par zone des mouvements circulaires doux avec la paume de la main.

C’est l’un des premiers gestes au cours du massage, il a pour but de préparer le corps, d’être un premier contact avec la peau avant les techniques qui interviennent plus en profondeur. Parfois également utilisé en transition entre deux manipulations ou à la fin de la séance, l’effleurage permet de chauffer le corps, de mettre en confiance et de débuter la relaxation. Elle dure en général une à deux minutes par zone massée.

Technique de massage : le pétrissage

Il s’agit là de poser les mains soit en parallèle des bords du corps soit de manière perpendiculaire au muscle puis de malaxer (ou pétrir) la masse musculaire ou le pli de peau. Cette technique s’exerce en alternance entre les deux mains : la première tire tandis que l’autre pousse puisse inversement. L’intensité et le rythme des mouvements doivent être élevés mais sans jamais faire mal. On a généralement recours au pétrissage pour intervenir sur les zones charnues du corps, à savoir les muscles des omoplates, les cuisses, les mollets, les hanches...

Les objectifs de cette manipulation sont de :

  • dénouer les tensions musculaires telles que les courbatures ;
  • stimuler le système lymphatique et donc les défenses immunitaires ;
  • redonner de la souplesse à la peau ;
  • éliminer les excédents de graisse.

Technique de massage : le palper-rouler

Le palper-rouler ressemble au pétrissage puisqu’il s’agit d’un geste de malaxage. Cependant, il s’agit ici de pincer le pli de peau ou la masse musculaire entre le pouce et les autres doigts puis de descendre lentement en créant un mouvement de vague ou roulement. Même si le mouvement est lent, le malaxage ainsi prodigué est tout de même tonique.

Cette technique est réputée pour ses vertus esthétiques puisque l’action de malaxage améliore la circulation sanguine localement et stimule l’hypoderme ce qui contribue à éliminer la cellulite. Le palper-rouler a également des vertus thérapeutiques car il :

  • soulage les migraines ;
  • est préconisé pour traiter des maladies psychosomatiques ;
  • est particulièrement efficace contre les maux de dos.

Technique de massage : la friction

Parfois aussi qualifiée de “pression”, cette technique permet d’agir en profondeur, au travers de toutes les couches de la peau. Le masseur utilise la pulpe des doigts en appuyant plus ou moins fort en fonction de l’état de contraction des tissus de la zone, par de petits mouvements circulaires et rapides. Cela aura pour effet de dénouer les tissus musculaires qui étaient contractés. Pour les zones à forte masse musculaire, le poing peut être utilisé à la place de la pulpe des doigts.

La friction est une technique privilégiée pour soulager les douleurs musculaires et articulaires du cou et des épaules. Elle a pour avantage principal d’intervenir sur les tensions les plus profondes, contrairement aux autres techniques.

Technique de massage : la percussion

On parle également de tapotement. C’est une technique qu’on retrouve principalement dans le monde du sport mais elle est également employée en dehors. La percussion consiste à imprimer un battement répété sur le corps : soit du bout des doigts, soit du creux de la main, soit de la tranche de la main, selon les variantes. Les épaules et les bras restent immobiles, tous les mouvements doivent être initiés par les poignets placés à environ 5 cm du corps massé. Le rythme varie selon l’effet recherché : lent pour un massage relaxant, rapide pour un massage tonique.

La percussion crée des vibrations qui ont pour effet de :

  • tonifier les muscles ;
  • stimuler la peau ;
  • dénouer les tensions ;
  • éliminer les graisses ;
  • dynamiser l’afflux sanguin ;
  • dégager les voies respiratoires ;
  • faciliter le transit intestinal.




Chez Neoden, nous vous proposons de bénéficier du savoir-faire de nos masseurs et masseuses dans notre espace de relaxation à Nantes. Que vous cherchiez un massage dynamisant par pétrissage ou un massage relaxant axé sur l’effleurage, ou que désiriez un soin plus localisé comme la nuque ou les épaules, découvrez nos offres !

Venez profiter d’un véritable moment de bien-être rien qu’à vous ou partagez le avec vos amis ou vos proches lors de massages duo ou trio, le tout entre les mains expertes de nos masseuses et masseurs !

FAQ : technique de massage

Quelle est la meilleure technique de massage ?

Que l’on parle du type de massage (suédois, ayurvédique, thaïlandais…) ou de techniques spécifiques employées (effleurage, friction, tapotement, etc.), il n’existe pas de “meilleur technique de massage” à proprement parler. Tout dépend de vos besoins et de vos attentes : thérapie ou relaxation, douceur ou dynamisme, massage du corps entier ou d’une zone spécifique. Chaque technique a ses propres objectifs et ses propres bienfaits.

Comment bien se préparer à un massage ?

La première chose à faire est de consulter son médecin car dans certains cas, le massage peut être contre-indiqué : problèmes cutanés, grossesse, pathologie lourde… Sinon, il est conseillé de bien s’hydrater avant la séance, de se présenter avec une peau propre, de manger léger pour éviter les bruits de digestion gênants, de revêtir des habits confortables et surtout de bien faire part au masseur de vos besoins et de vos attentes en début de séance.

Combien de temps dure un massage ?

Un praticien efficace n’a généralement pas besoin de plus d’une heure pour effectuer un massage complet du corps. Pour un massage partiel, comptez plutôt autour d’une trentaine de minutes. Cela dit, dans le cadre d’une relaxation, il est parfois possible de réserver une séance de 90 minutes voire de deux heures, selon les goûts de chacun.