Maladie de Crohn : quels traitements naturels ?
Articles récents
Vous souhaitez trouver une idée de cadeau à Nantes ?

Vous souhaitez trouver une idée de cadeau à Nantes ?

23 novembre 2022

Quelles activités faire à Nantes ?

Quelles activités faire à Nantes ?

15 novembre 2022

Caisson d’isolation sensorielle : bienfaits de la flottaison

Caisson d’isolation sensorielle : bienfaits de la flottaison

08 novembre 2022

Maladie de Crohn : quels traitements naturels ?

La maladie de Crohn fait partie des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Il est très difficile d’en connaître la fréquence et le degré de gravité, qui varie généralement d’un patient à l’autre.

Il n’existe aujourd’hui aucun remède, seulement des traitements visant à soulager les personnes atteintes de la maladie de Crohn. On y retrouve des solutions pour traiter naturellement la maladie de Crohn et diminuer les douleurs physiques qui y sont liées.

Maladie de Crohn : définition et explications

La maladie de Crohn correspond à une inflammation chronique du tube digestif, de l’œsophage au rectum (exemple : la rectocolite hémorragique). Elle entraîne à la fois une inflammation et une opacification de la paroi intestinale, ce qui peut provoquer des ulcères ainsi que des perforations.

Si son origine n’est pas très bien connue, il existe certains facteurs de risque multiples. Ils seraient en lien avec le système immunitaire, la génétique, mais aussi l’environnement extérieur et les bactéries intestinales.

La maladie de Crohn touche un peu plus de 60 000 personnes en France. Plus présente en Europe du Nord que dans le Sud, elle est généralement diagnostiquée chez les jeunes adultes, entre 20 et 30 ans. Les femmes ont également plus de risque de développer la maladie que les hommes. En revanche, la maladie de Crohn n’est pas contagieuse.

Les personnes atteintes de la maladie n’ont de symptômes visibles que lors des “poussées” qui dépendent également des zones touchées :

  • Si le gros intestin est affecté, la maladie se traduit par des troubles digestifs comme des diarrhées, des douleurs abdominales et la présence de sang dans les selles.
  • Si l’œsophage et le début de l’intestin grêle sont frappés par la maladie, des renvois acides et des brûlures d’estomac peuvent survenir.
  • Si la fin de l’intestin grêle est touchée, ce sont les parties basses et à droite du ventre qui deviennent douloureuses, et peuvent entraîner nausées et diarrhées.

Les symptômes de la maladie peuvent également entraîner fatigue, anémie et dénutrition. Et les fréquences des crises sont imprévisibles puisque les périodes de rémission peuvent durer des semaines, des mois voire plusieurs années. Il est donc important de mettre en place une prise en charge médicale. Mais il est possible de parvenir à soulager ces symptômes par le biais de traitements naturels.

Quels traitements naturels contre la maladie de Crohn ?

Les plantes

Les plantes ont toujours su prouver leurs effets bénéfiques pour bon nombre de maux. Et la maladie de Crohn ne fait pas exception. Il est notamment possible d’utiliser les graines d’Anis, qui contiennent de l'anéthol, antispasmodique. Elles vont donc aider l’intestin à se dénouer. Pour ces mêmes bienfaits, il est également possible d’utiliser la Badiane.

L’aloe vera est aussi une solution proposant un grand nombre de vertus qui vont aider à diminuer et à soulager les symptômes de la maladie de Crohn. Elle va agir sur l’équilibre général du système digestif et le protéger des éléments extérieurs. Elle va notamment permettre de limiter les constipations liées à la maladie.

Enfin, les huiles végétales plus largement permettent de lutter contre les inflammations grâce à la présence d’oméga 3. On citera l’huile végétale de Nigelle, anti-inflammatoire et qui permet d’augmenter l’immunité de l’organisme.

Les huiles essentielles

Les huiles essentielles présentes de nombreuses qualités thérapeutiques. L’objectif ici est d’agir sur l’inflammation du tube digestif, les douleurs que cela provoque et la fatigue que cela entraîne. Également, les MICI peuvent affecter le bien-être mental des personnes malades, entretenant et amplifiant les symptômes.

À appliquer par voie cutanée ou par olfaction, les huiles essentielles permettent alors d’agir physiquement et émotionnellement. Pour le choix de vos huiles essentielles, il existe :



  • Petitgrain Bigarade, qui aidera à lutter contre l’anxiété et la peur de faire une nouvelle crise.
  • Ylang Ylang pour calmer l’anxiété, soulager les fortes tensions et lutter contre la fatigue nerveuse.
  • Mandaring Rouge en cas de difficulté à s’endormir et pour lutter contre la dépression ainsi que l’anxiété.

Pour remédier aux douleurs abdominales, il est aussi possible d’utiliser de la Camomille pour ses effets anti-inflammatoires, antispasmodiques et antalgiques. Le Basilic Exotique va également aider pour ses effets anti-inflammatoires et antispasmodiques mais aussi pour réguler le système neurovégétatif et digestif.

L’alimentation

L’alimentation va beaucoup jouer sur les douleurs liées à la maladie de Crohn. Il est donc conseillé d’éviter les produits laitiers, les gras saturés, le maïs, le gluten, les levures mais aussi l’alcool. Les produits industriels et les fast-foods sont également à éviter pour maintenir une alimentation saine.

Les nutriments qui peuvent provoquer ballonnements et flatulences, comme les oignons ou les agrumes, doivent être consommés avec modération. Mais plus globalement, il est préconisé de cuisiner simplement, des produits frais et avec des épices digestives (exemple : le gingembre, le fenouil, le thym, le romarin et l’anis notamment).

Les oméga-3 sont aussi d’excellents anti-inflammatoires. Parmi eux, nous retiendrons les huiles de colza, les poissons gras comme la sardine, les noix mais aussi les légumes colorés et riches en antioxydants. Mais il est recommandé d’éviter de consommer les fruits et légumes contenant des fibres, particulièrement durant les périodes de “poussées”.

Les solutions de relaxation

Parvenir à se relaxer fait partie intégrante de la gestion de la maladie de Crohn. La relaxation permet d’éviter les crises d’angoisse et l’appréhension liée à une nouvelle “poussée” qui pourrait alors se déclencher.


Pour les méthodes connues, nous avons l’acupuncture. Originaire de Chine, cette technique va aider dans l’amélioration du bien-être et des symptômes en cas de maladie liée au tube digestif. L’hypnothérapie peut également aider à réduire les symptômes.

Il est aussi recommandé de pratiquer la méditation pour limiter le stress lié à la fatigue. Pour aider les patients dans cette démarche,la flottaison en isolation sensorielle est une solution permettant de soulager les malades et de limiter les risques liés aux facteurs environnementaux.

Nos conseils supplémentaires

Plusieurs remèdes existent pour traiter naturellement la maladie de Crohn. La prise de probiotiques fait partie de ces solutions que permettront de travailler au bien-être de la flore intestinale. Ils vont aider les bactéries qui apportent bénéfices et soins à notre organisme à lutter contre les “mauvaises” bactéries.

Pour favoriser un équilibre sain, il est conseillé dans un premier temps d’arrêter ou du moins de limiter le sucre. Puis dans un second temps d’incorporer des probiotiques dans ses repas, ce qui permettra de réduire les diarrhées liées à la maladie de Crohn.

Les fumeurs faisant partie des individus les plus touchés par la maladie, l’arrêt du tabac s’avère obligatoire pour retrouver une flore intestinale équilibrée. Ainsi, vous limiterez les risques de rechute et vous aiderez votre organisme à prévenir les nouvelles “poussées”.