L'arométhérapie et ses bienfaits

L'aromathérapie : une solution d’avenir ?

Parmi toutes les médecines alternatives, il en est une qui a une place particulière : l’aromathérapie. À la fois héritière de traditions plurimillénaires et fruit d’un développement scientifique plutôt récent, combinant l’utilisation de substances aromatiques naturelles et manipulation corporelle, cette discipline est à la croisée de plusieurs mondes.

Ne serait-ce pas là un bon moyen de faire le pont entre médecine conventionnelle et médecines alternatives ?Pour tenter d’apporter des éléments de réponse, voyons ensemble ce qu’est l’aromathérapie, ses bienfaits de santé et ses modes d’utilisation.

Voile Sandrine

Un article de

Voile Sandrine
Co-fondatrice
Publié le
18/4/2024
Mis à jour le
16/1/24
temps
minutes de lecture
Voile Sandrine

L'avis de notre expert

Voile Sandrine
Co-fondatrice
Aromathérapie et Flottaison : Un Duo Relaxant

Explorez les vertus relaxantes de l'aromathérapie et plongez ensuite dans un état de relaxation profonde avec une séance de flottaison chez nous. Réservez dès aujourd'hui pour une expérience de bien-être complète !

Dans cet article

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?

Aromathérapie : origines et principe

Les plantes aromatiques utilisées à des fins médicinales, c’est une pratique qui remonte à la haute antiquité égyptienne. Cela dit, la discipline contemporaine actuelle qu’est l’aromathérapie trouve ses origines plus directement au XIXe siècle, lorsque les premiers travaux visant à répertorier les molécules aromatiques virent le jour.

C’est en 1928 que le chimiste René-Maurice Gattefossé inventa le terme “aromathérapie”, dérivé des termes grecs “aroma” et “therapeia” :le soin par les arômes. Dans les faits, l’aromathérapie se pratique en utilisant les huiles essentielles, c’est-à-dire les composants aromatiques de certains végétaux (résine, écorce de bois, agrumes, plantes, etc.)

Certains considèrent que l’aromathérapie est une branche de la phytothérapie, d’autres que c’est plutôt une discipline apparentée. Quoi qu’il en soit tous s’accordent sur le fait qu’une distinction majeure existe : l’aromathérapie utilise des huiles essentielles le plus souvent obtenues via le procédé de distillation par entraînement à la vapeur d’eau ; la phytothérapie utilise toutes sortes de remèdes (poudres, onguents, infusions).

Dans chaque huile essentielle, il existe des centaines de molécules biochimiques aux propriétés thérapeutiques variées : stimulation du système immunitaire, lutte contre les infections bactériennes, dégagement des voies respiratoires, apaisement de la douleur et des inflammations, etc. Certaines huiles essentielles sont dites “artisanales”, elles conviennent à un usage large et généraliste. Pour cibler des usages plus spécifiques, le praticien aura recours aux huiles essentielles “chémotypées”, à savoir celles dont le principe actif majoritaire convient le mieux à la situation.

Aromathérapie : à qui s’adresse-t-elle ?

Pour comprendre à qui s’adresse l’aromathérapie, il faut d’abord s’intéresser aux différentes approches existantes. On distingue ainsi :

  • L’aromathérapie scientifique, ou aromatologie. C’est l’étude scientifique des huiles essentielles, de leurs compositions biochimiques, de leurs propriétés. Cette approche repose sur des faits, des procédures de test en laboratoire et des essais cliniques. C’est la conception la plus reconnue et adoptée en France.
  • L’olfactothérapie. Cette approche s’intéresse aux liens entre les odeurs dégagées par les huiles essentielles et leurs effets sur le cerveau, le corps et l’esprit. Autrement dit, comment les senteurs vont agir et influer sur nos émotions et nos humeurs, tout en prenant en compte les préférences individuelles. Cette approche est très répandue dans les pays anglo-saxons
  • L’aromathérapie énergétique. Là où les deux précédentes sont cartésiennes, cette approche est plutôt héritière des traditions millénaires indiennes et chinoises. Elle s’attache à libérer les blocages dans la circulation de l’énergie du corps, en utilisant les huiles essentielles sur des points précis appelés “chakras”. Ce faisant, elle permet d’apaiser les douleurs et de soulager les tensions, à la manière d’un acupuncteur ou d’un ostéopathe.

La diversité de ces approches se traduit par un champ d’application très large. En effet l’aromathérapie est ainsi utilisée :

  • En médecine occidentale conventionnelle, selon un cadre réglementaire strict établi et mis en application par l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament ;
  • Dans les médecines alternatives, que ce soit pour le soin ou la prévention ;
  • De manière cosmétique, même si on sort alors de la thérapie à proprement parler.

Force est de constater que l’aromathérapie est susceptible de concerner à peu près tout le monde. Attention cependant, en ce qui concerne son application médicale, car elle est soumise à des précautions d’emploi sur lesquelles nous reviendrons.

L'Harmonie des Sens : Aromathérapie et Flottaison

Découvrez les bienfaits apaisants de l'aromathérapie et prolongez cette sensation de calme dans notre cocon de flottaison. Réservez dès maintenant pour une expérience de détente totale !

Quels sont les avantages de l’aromathérapie ?

Tour d’horizon des vertus thérapeutiques de l’aromathérapie

Comme on l’a vu, il existe plusieurs approches de l’aromathérapie. Certaines s’appuient sur des données scientifiques issues des recherches ayant été menées, d’autres reposent sur des résultats observés au cours de siècles de pratique. Il est donc logique que les bienfaits de santé de l’aromathérapie ne soient pas tous reconnus universellement. D’autant plus qu’il y a, jusqu’ici, encore eu relativement peu d’études scientifiques menées à ce sujet.

Néanmoins, certaines propriétés des huiles essentielles font consensus :

  • Efficacité contre les infections bactériennes ;
  • Soulagement des maux de tête et de certaines douleurs articulaires ;
  • Apaisement d’effets indésirables induits par des traitements anticancéreux, notamment de chimiothérapie ;
  • Prévention indirecte de maladies parasitaires car les huiles essentielles ont un effet répulsif sur certains insectes tels que les moustiques.

À cela s’ajoutent des vertus thérapeutiques issues de l’observation :

  • Bienfaits anti-stress et sédatifs lors de l’application d’huile essentielle par massage ;
  • Stimulation du système immunitaire ;
  • Propriétés anti-inflammatoires ;
  • Luttes contre certains troubles nerveux ;
  • Propriétés antivirales et antifongiques.
aromathérapie nantes
Aromathérapie Nantes

Applications spécifiques de l’aromathérapie

Voyons à présent un peu plus en détail certains bénéfices santé procurés par l’utilisation de certaines huiles essentielles.

Aromathérapie : des bénéfices pour la santé mentale

En raison de leur impact positif sur l’humeur et le bien-être psychique, on a recours à certaines huiles essentielles : bergamote, lavande, camomille.

L’huile essentielle de lavande, par exemple, est particulièrement connue comme sédatif léger qui permet relaxation ou sommeil profond, selon le dosage. Cela contribue par conséquent à une amélioration générale de la qualité de sommeil du patient.

L’application par massage sur le haut du corps permet également une réduction rapide des signes d’anxiété et de stress et une nette amélioration de l’humeur des patients. En diffusant quelques gouttes d’huile essentielle sur les vêtements, certains sujets d’étude montreraient par ailleurs une amélioration de leurs symptômes neuropsychiatriques.

L’aromathérapie peut ainsi être le complément idéal à d’autres pratiques de médecine alternative comme les exercices de cohérence cardiaque.

Aromathérapie et traitement anticancéreux

Les principaux traitements contre le cancer, à savoir la chimiothérapie et la radiothérapie, ont de nombreux effets secondaires indésirables. Le recours aux huiles essentielles peut servir à les atténuer :

  • La perte de sommeil, le stress et l’anxiété, par l’huile essentielle de lavande ou de camomille ;
  • L’affaiblissement des défenses immunitaires peut être compensé par une application cutanée d’un mélange d’huile végétale et d’huile essentielle de saro ou de ravintsara ;
  • Soulagement des nausées par respiration d’huile essentielle de citron, mandarine ou menthe poivrée ;
  • La perte du goût est traitable par inhalation d’huile essentielle de pamplemousse ;
  • Les divers troubles cutanés (lésions, brûlures, atrophies, dépigmentations…) provoqués par l’irradiation radiothérapique pourraient être atténués et soulagés par l’huile essentielle de niaouli.

Aromathérapie : chez la femme

Faute d’étude dans le domaine, l’efficacité des huiles essentielles pour le traitement de certains symptômes tels que ceux liés au syndrome prémenstruel fait encore débat.

En revanche, l’action des huiles essentielles contre certaines souches bactériennes résistantes à la plupart des antibiotiques est bien plus documentée. Ainsi, l’aromathérapie pourrait servir de complément aux traitements médicamenteux classiques dans la lutte contre les infections urinaires, dont la prévalence est plus élevée chez la femme que chez l’homme. La combinaison d’huile essentielle de géranium et d’antibiotiques permettrait dans cette optique de traiter les cystites.

Aromathérapie : diabète de type II

Cette maladie, à distinguer du diabète de type I, se caractérise par une résistance à l’insuline. Cela entraîne un taux élevé de glycémie dans l’organisme de manière chronique. L’utilisation par voie orale d’huile essentielle de cumin ou de cannelle dans des capsules de complément alimentaire réduirait significativement la glycémie. Cela limiterait les effets néfastes de l’hyperglycémie (déshydratation, vertiges, nervosité, rythme cardiaque élevé, etc.)

Aromathérapie : hypertension artérielle

On l’a vu, certaines huiles essentielles ont un effet bénéfique dans le traitement du stress et de l’anxiété. Ceci va de pair avec une autre propriété thérapeutique : la baisse de la tension artérielle.

L’hypertension artérielle est fréquemment surnommée le “tueur silencieux”, et pour cause :elle concernerait environ 15 millions de Français, dont 5 millions non traités, et ne présente malheureusement que très peu de symptômes permettant de la détecter. Pourtant, d’après l’OMS, c’est la principale cause de mortalité précoce dans le monde.

L’utilisation de mélanges de certaines huiles essentielles telles que marjolaine, orange amère, ylang-ylang et néroli produirait des résultats positifs significatifs quant à la baisse de la tension artérielle.

Comment utiliser l’aromathérapie ?

Les différentes méthodes d’utilisation des huiles essentielles

Tout d’abord, l’administration du traitement peut se faire par voie cutanée ou externe. On dilue plusieurs huiles essentielles dans de l’huile végétale, de la cire ou encore du baume pour éviter toute irritation. Attention, les huiles essentielles ne se diluent pas dans l’eau. Une fois le mélange réalisé, on s’en sert pour masser le corps. Les huiles essentielles sont alors absorbées dans l’organisme au travers des pores de la peau.

Le traitement peut aussi s’effectuer par voie orale ou interne. Les muqueuses du système digestif étant elles aussi très irritables, on incorpore le mélange d’huiles essentielles à de l’huile végétale, ou à un aliment (en général du pain ou du miel). Les pharmacies proposent également des huiles essentielles sous forme de gélules ou de comprimés. Selon les cas, le traitement est à avaler ou à faire fondre sous la langue.

Enfin, l’huile essentielle peut être diffusée par voie aérienne :

  • Par fumigation, on mélange l’huile à de l’eau bouillante et on respire le tout au travers d’un appareil spécifique, la tête recouverte d’une serviette. C’est très efficace pour dégager les voies respiratoires ;
  • Par inhalateur, la solution est contenue dans un stick vaporisateur que l’on utilise dans chaque narine ;
  • Par inhalation directe, on verse une à deux gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir puis on vient les respirer.

Les précautions d’usage

Si les huiles essentielles contiennent des principes actifs puissants, efficaces et polyvalents, il n’en reste pas moins que, comme pour toute procédure médicale, des précautions d’emploi sont de rigueur.

Pour rappel, si elles sont prises pures, les huiles essentielles provoquent de fortes irritations, sur la peau comme sur les muqueuses. Il est donc primordial de les diluer pour une utilisation cutanée ou orale. Dans le cas d’une administration aérienne, vous n’avez pas besoin de diluer le produit. Veillez toutefois à n’utiliser qu’une ou deux gouttes à chaque fois et n’inhalez pas directement au goulot du flacon.

Par ailleurs, certaines huiles ne conviennent qu’à un mode d’utilisation donné. Par exemple, ne vaporisez pas d’huile essentielle de sarriette, d’origan ou de thym, elles sont très irritantes pour les muqueuses respiratoires.

Dans la majorité des cas, l’utilisation d’huile essentielle est fortement contre-indiquée chez l’enfant ou la femme enceinte. De même pour toute personne susceptible de présenter certaines fragilités : épileptiques, personnes âgées, asthmatiques…

L’automédication par les huiles essentielles est courante en France mais nous vous conseillons la plus grande prudence, à plus forte raison si vous êtes novice en aromathérapie. Si tel est le cas, l’idéal est de se faire accompagner par un professionnel.

Huiles essentielles Nantes

L’encadrement et l’expertise Neoden

Si vous habitez dans la région nantaise, chez Neoden, nous vous proposons de découvrir et de pratiquer l’aromathérapie auprès de nos professionnels. Venez bénéficier des nombreux bienfaits à la fois thérapeutiques et préventifs des composants aromatiques d’origine 100% naturelle ainsi que de notre expertise dans cette discipline de bien-être.

Idéalement situés au 16 Boulevard de Berlin à Nantes, nos locaux vous sont ouverts de 9h à 21h du lundi au samedi et de 10h à 19h le dimanche. Nous vous proposons des ateliers d’une durée de 60 minutes pour vous initier à l’aromathérapie : les végétaux les plus employés, les bonnes pratiques d’utilisation. Nos experts se feront également un plaisir de répondre à toutes vos questions ! Cet atelier est aussi disponible dans le cadre d’une activité de team building ou de séminaire d’entreprise.

Vous voulez réserver ou en savoir plus ? Contactez-nous !

FAQ : Aromathérapie

Quel est le déroulé d’une séance d’aromathérapie ?

La première fois que vous poussez la porte d’un cabinet d’aromathérapie, vous échangerez avec votre aromathérapeute sur vos données personnelles de santé, à savoir : vos problématiques, vos attentes, vos allergies, vos antécédents médicaux, votre rythme de vie, etc. Suite à cela, votre praticien sera à même de comprendre ce qui vous affecte et de concevoir un parcours de traitement thérapeutique ou préventif adapté.

Comment devient-on aromathérapeute ?

Les certifications et diplômes d’aromathérapie sont principalement décernés par des établissements privés tels que le Collège International d’Aromathérapie. Cependant, la discipline est en plein essor et de plus en plus de Diplômes Universitaires sont délivrés par les facultés publiques. Dans ce cas, c’est une orientation que l’on propose aux divers professionnels de santé : pharmaciens, médecins, dentistes, kinésithérapeutes, infirmières.

Combien coûte l’aromathérapie ?

Le prix d’une séance de 45 minutes varie entre 40 et 50 euros en moyenne, selon les villes. Les flacons d’huile essentielle sont à intégrer dans le budget : de 5 à 45 euros le flacon en fonction de la rareté de l’arôme ! Malgré la reconnaissance scientifique de certaines de ses applications, l’aromathérapie reste, pour la Sécurité Sociale, une médecine non conventionnelle et n’est à ce titre absolument pas remboursée.

Ces articles peuvent vous intéresser